Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2016

Les peaux rouges seront toujours picards

Il était une fois un singe du pape (voir archives) qui voulait se faire plus gros qu'un cardinal. Quand il détint enfin son territoire élargi à tout le nord du royaume, il désigna une bande de petits novices sous sa coupe pour dénommer son nouveau terrain de jeu, Les Hauts de France ! Comment peut-on croire que le peuple picard qui a tant de fois résisté aux invasions allait ainsi se laisser rayer de la carte par un gros démago sans cerveau? C'est bien pour ça qu'un petit clan d'intellos, se prenant pour les chantres de la Picardie, ont fait mine de se rebiffer, grands cris sur tous les médias qui passent, effets de manche pseudo historiques, références universitaires et tutti quanti !

«  On n'a pas fait appel à notre grand savoir, au secours ! » Mais chès nazus n'ont mi besoin de votre toge phallocratique pour exister ! La Picardie administrative n'était point vraiment la Picardie qui est beaucoup plus proche d'echnord et pi d'ech'Pas de Calais que l'Oise, des mitans d'parigots aveuc tous leus catieux pi leus courses de bidets pour ches riches ! D'ailleurs nos amis ch'tis ont un boin langage qui n'est qu'une variante ed'not' Picard ! Chès cabotans d'Amiens sont ceux qui continueront à faire vivre not'mémoire !

par Thérèse Capet du démago et des intellos

13:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : picardie, humour | |  Facebook

13/01/2015

Une belle « manif pour tous » et de tous !

Les peaux rouges de Picardie sont des « Charlie », mais la liberté d'expression est plus exigeante, elle réclame un engagement sur le long terme.

Charlie Hebdo doit vivre et nous faire rire de toutes les conneries de ce monde. Le rire est la mise à distance, c'est la conscience humaine, nos amis exécutés le 7 janvier aimeraient nous voir rire, alors permettons aux survivants d'écrire, de dessiner, abonnons-nous à Charlie Hebdo ! Surtout n'ayons pas peur de rigoler de tout.

Pas de fraternité de façade cachant, mal, les petites « récup. » de basse politique... La pantalonnade des politicards amiénois de tous poils en a été un sinistre épisode samedi dernier !

Les ministres de l’Éducation de tous bords ont délité l'instruction publique depuis des décennies. Enseignants, mobilisez-vous, soyez des allumeurs de réverbères éclairant notre jeunesse ! L’École de la République ne doit plus produire des fanatiques incapables de réfléchir et n'ayant que la violence pour langage ! Bien plus que la sécurité, la culture socle de l'esprit critique, peut combattre la barbarie.

À nos crayons, citoyens ! Trempons-les dans un encrier arc-en-ciel, abreuvons nos rêves de l'humanité multicolore.

Dessine-moi un Cabu, dessine-moi un Charb, dessine-moi un oncle Bernard, dessine-moi … tous les rêveurs lâchement assassinés afin qu’ils rejoignent ma planète.

Le petit prince des nuages.

 

13:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, charlie, picardie | |  Facebook

16/09/2012

Scoop de rentrée par Thérèse Capet des coco à la noix

 

Les bovins samariens se rebiffent et ne veulent plus brouter à l'herbe fannée de la Courneuve! Que se passe-t-il ? Ils ont pourtant été nourris au bon lait du petit père des peuples, et d'habitude, quand le chef a dit, tout le monde suit... On ne veut plus faire la fête ? A moins qu' à l'instar des sarcophages, ces cocos en cellulose ne soient atteints eux aussi par une maladie orpheline... Il faut dire qu'ils sont parvenus à épuiser même le "Maxime circus" qui les a plantés là pour des clowns plus rigolos !

 Ils doivent s'attendre à un buffet froid, très froid, lors de la prochaine réunion avec le chef...

16:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

23/02/2012

Un avenir pour les belles de Fonteney par Thérèse Capet de l'endi(ve)mole

 

Décidément les Samariens sont prêts à tout pour promouvoir leur précieux terroir, pourtant ignoré par le "sarkoland's people": pour vendre ce légume "fade jusqu'à l'exubérance" comme Maître Desproges a si bien décrit l'endive, les autorités locales ont eu l'idée géniâle de créer le concours de "Miss Endive" ! Ah, si Elodie avait connu ça ! Elle, qui craint tellement de ne plus exister, aurait mondialement représenter l'endive, elle qui n'a même pas besoin d'ombre pour blanchir, et qui de toute façon ne ressemble à rien d'autre qu'à la chicorée domestique... Il faut que la patronne enchapeautée soit informée au plus vite de cette invention, car on peut lui faire confiance pour rebondir en étendant cette idée à Miss Patate pour sa promotion personnelle, à Miss Choucroute, Miss Cassoulet, Miss Ratatouille, Miss Bouillabaisse -concours auquel la Marine pourrait se présenter pour obtenir les signatures convoitées, à moins qu'elle ne soit meilleure en Miss Morue-, Miss Moules frites, et toute spécialité de terroir bien de chez nous, participant ainsi à la promotion – sûrement bien rémunérée- de ceux qui préconisent d'acheter français !

12:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

12/01/2012

Samarien, samarien, est-ce que j'ai une gueule de samarien ?

 

   

    "Bin, min tiot fiu, i m'in arrive un d'tour !

  • Quoe donc tiot Blaise? T'es ti patraque ?

  • Non, mais ech'conseil d'chès glindeux i m'ont scribouillé des voeux en m'traitant ed'samarien !!! j'suis d'Anmiens, je n' suis mi ed'Samarie!

  • Ben, mi itou, que j'suis d'Adville, j'ai reçu el'même courrier, ti t'es un anmiénois, pi mi un advillois, mais chès glindeux lo i veult té foaire comme ch' l'indigest qui avoait chingé ch'logo dech' départemint, pasqu'il en avoait maere ed' s'intinde dire vos gueules les mouettes!

  • Bé lo, ché toute ! On va leus'appeler "chès serv't à rin" pasque ça rime avec samarien !

  • Ouais, mais nos sous i serv't à paoyer des cartes d'voeux pou samariens al plache ed'réparer les fuites d'ieu din ch'collège ed'min fiu !

  • T'o raison, pi heureusemint qu'on n'o piu d'hiver aveuc ech'récauffemint climatique, pasqu'ech'conseil ed' glindeux lo i sont point capabes ed' dégager nos routes quand i tombe deux flocons ed'neige! Et pi chl'advillois et chl'anmiénois i perl'nt tous in picard, pas in samarin !

 

Thérèse Capet del'samarin

 

     

11:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

28/04/2011

Vlo l'pleuve ! par Thérèse Capet del'sécheresse

 

Chès Pieux rouges ed' Picardie y sont sensib's à chès messach's dech'Dur pi dech'Mo dinch'jornal: achteur i faut ed' l'ieu por nos gardins, pi por chès camps ed'chès tchulchtivateurs !

 

Aussi, tels les cherokees, les peaux rouges picards ont revêtu leurs plus (re)belles plumes et ont exécuté une danse de la pluie... autre avantage de cette danse, elle écarte les mauvais esprits!

 

Eb bin la vlo chl' ieu ! Merchi qui ? Ouai, on n'o mi besoin d'sieux porech'pipi ed'coet, mais ch'est mieux que rin, non ?

13:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

02/01/2011

Ene boène année à tertous!

 

A tous les peaux rouges d'ichi et d'ailleurs, que 2011 voit le succès de nos luttes, que l'indigestion étouffe les sarkophages et leurs comparses...

Que ch'Naboléon et sa ritale aillent crêcher en bordelscoland, ils y seront à leur place, et surtout ça nous fera des vacances!

Qu'not bieu poeyis reprenne des couleurs, que le rose rougisse et point le contraire!

 

Que chès gins ed' chez nous y puchent continuer à foaire un brin de causette aveuc ch'Dur pi ch'Mo el' diminch, et chès picards i ermercitent leur Papa de foaire vivre not'bieu dialecte...

 

 

13:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

09/12/2010

Tout cho pour cho ! Par Thérèse Capet de l'cantonade

 

Ch'Lafleur, Sindrine, Tiot Blaise, même papa Tchutchu, malgré sn'ache, Ch'Dur pis ch'Mo, tous che pauv' lazards del'Somme, y s'étouaient rassimblés ed'vint l'banque d'Albert por voier ch'footeux révolutionnaire et pis li d'minder ed'partacher s'noseille in liquide... Rin de rin !! Silence radio après tint de boucan! Des menaches, des menaches, rin qu'des menaches pour final'mint baisser La garde ! Ch'é cho l'révoluchion ? Retour al' cach' départ !

Après des distributions d'invloppes in veux-tu in voilo, ch'ès pauv' lazards i s'y ont cru, mais ichi cha n'est point l'fief ed'Dassault ou del'Bête en court...

Morale dech l'affoaire: on ne peut plus compter sur tous les baveux, la parole n'est pas d'argent, et la révolution ne se fera qu'avec ceux qui n'ont plus rien à perdre!

09:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

16/09/2010

HEUREUX, LE GRINCHEUX ! Par Thérèse Capet de la matraque

 

Ah, comme il en a rêvé, Minime, notre grincheux départemental ! Enfin, après moult colères et beaucoup d'espoir, il les a rencontrés, les CRS, et comment ! Coups de nerf de boeuf, coups de pied... Jeté à terre, avec les jeunes de la queue de manif, comme en 68 ! Il est la preuve encore vivante qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves... Il avait la rancoeur tenace notre Minime d'avoir été trop obéissant à "la ligne" en 68 et en tant que révolutionnaire, n'avoir aucun souvenir de la chienlit de mai 68 à l'instar de tout "gaucho" qui se respecte, lui était devenu insupportable: alors, merci qui ? Merci Sarko !

12:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique, picardie | |  Facebook

10/12/2009

PERE NOËL EN GREVE... DE BISOUS par Thérèse Capet de la bachelite

 

Ah mes chers fidèles lecteurs exilés de la Sarkoland, cela fait du bien de vous retrouver ! Car mes camarades, trop de bouffonneries peuvent tuer le bouffon, les énormités ségonégalaises ajoutées aux inepties sarkophagistes ont réussi à me coincer les zygomatiques... Heureusement que le brave travailleur de la hotte amiénoise a déclenché le rire salutaire de votre "peau rouge" préféré qui a reconnu dans le refus de notre Père Noël de lécher les chiards consansmoteur, le bon sens et la méfiance bien de chez nous face à la bachelite ambiante! Cette redoutable maladie n'a point de vaccin; aussi je vous en décris les principaux symptômes: yeux exorbités, lèvres baveuses, boursouflures éparses, et surtout confusion mentale associée à une amnésie quasi totale... Ce dernier symptôme n'est guère dommageable chez le sarkophage moyen puisque la sarkoland n'a pas d'histoire ! Afin de vous armer contre cette épidémie sévère en sarkoland mais susceptible de contaminer bien au-delà telle en région royale ségocharentaise, je vous en donne quelques cas majeurs caractérisés par les boursouflures dont ils sont affligés, je veux parler de Nadine, à qui je rappelle que trop d'idées peuvent provoquer des embouteillages lorsque les neurones ne sont pas assez nombreux, Eric, qui, non content d'enfler toujours plus, a failli exploser de jalousie à l'endroit du prix Goncourt, David qui est une véritable enflure à lui tout seul, et j'en passe et des pires! Je vois bien mes chers amis que vous vous étonnez que j'oublie le plus atteint, Nicolas 1er; rassurez-vous, j'y songe : simplement comme Adolf, chef des aryens, n'en avait pas vraiment le type, aryen, Nico cache également son jeu et son enflure à lui est intérieure, d'ailleurs je vous propose de choisir entre l'enflure mal placée provoquant des démangeaisons, ce qui expliquerait les gestes incontrôlés du chef, et l'enflure de l'ego tout autant chatouillante telle l'envie irrépressible de devenir tsar de toutes les Hongries...

 

12:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

11/04/2009

DURABLE, VOUS AVEZ DIT DURABLE ?

 

Par Thérèse-Capet du bio citoyen responsable durable

 

Pour le Petit Larousse, est « durable  » ce qui dure longtemps, ce qui est stable ;  certes, Jean-Louis peut encore durer… s’il met de l’eau dans son vin, mais le « cru Grenelle » ne va pas sans zigzag !

La sarkophagie est-elle durable ? Certains y croient, tel Sarko Zéro, le père du N°1, qui, au journaliste lui demandant s’il est fier de son fiston, répondit sans hésiter, qu’il le serait –fier -, à condition que son Président de fils parvenait à constituer une dynastie ! Après Sarko 1er, Jeannot serait le 2nd du nom et devrait tout naturellement faire un petit Sarko 3 ! Rappelons un détail de l’histoire de France à cet aristo  des « courtepates » : la durabilité des monarques n’est que très peu prisée par le peuple français ayant plutôt  tendance à raccourcir les dynasties surtout provenant  des austro…

Pourtant la mona(r)co-manie a la vie dure ! Ainsi, « la princesse ségonégalaise » de Charente Poitou ne ménage pas ses efforts en « gaffitude »,  s’exportant de « bravitude » en Chine  en « historicitude » en Afrique pour imposer son impérialisme durable devant tout micro, sur toute latitude, se targuant même d’influencer l’universel Obama…

En Picardie, nous ne sommes pas en reste, nous avons notre exemplaire de « connitude » durable, nous avons notre « Alain-dit-Gest » qui, après une bonne raclée électorale,  s’accroche de mission sectaire en techno rapport : que ne ferait-on pas pour être durable en « sarko land » ?

14:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique, picardie | |  Facebook

13/02/2008

Deux divorces et un remariage par Thérèse Capet-du-sondage

Gillou 1er n’a pas aimé la chanson d’Alain dit « Gest », il  l’a donc rayé de sa liste, il n’apprécie plus sa néo parachutiste et lui a conseillé d’aller se faire fourrer aux choux de Bruxelles… Mais la haine féroce peut devenir amour- passion, et  notre petit seigneur, à force d’ouverture, aurait-il pris un mauvais courant d’air dans les neurones ? Il ne se contenterait  plus de la  mièvre tendresse à l’eau  de rose avec Jack l’Eventreur d’esturgeons, et tous les papiers baveux de notre grande capitale picarde racontent que Gillou 1er vient de tomber dingue d’un certain « klaximagoin » (1) : espère-t-il une alliance détonante avec son ex maxi ennemi ? En cette saison de carnaval, Gilloupole fait donc concurrence à Sarkocity : si celle-ci a convoqué les têtes de nœud pour en faire un sac, celle-là fait défiler les grosses têtes avec les « Gilles » en bonne place, et Minime au maxi klaximagoin à l’arrière-ban…

(1) klaximagoin : nom masculin, mot sans racine désignant n’importe quoi pourvu que ce n’importe quoi soit innommable. Ex. : Oh ! Geneviève de F…  a montré  son klaximagoin dans Paris-Match ! Attention, le klaximagoin n’exprime pas seulement l’horreur, on peut aussi s’en servir pour l’extase, ainsi, Bernadette (celle aux miracles, pas l’autre…) était agenouillée en béatitude devant son klaximagoin.

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : Humour, Amiens, politique, Picardie | |  Facebook

Massacre à la pelleteuse par Thérèse Capet-de-la-bétonnière

e3e5466f66fd42688d745e4c10ee02b8.jpgd9042f72f3bcc9302dfe59924542e921.jpg

Des petits trous, des grands trous, rien que des trous.... surtout dans le porte-monnaie des amiénois !

Et pour quoi ?

Pour ça:1e3883762a826937b4a753ee4517d62d.jpg                                       

3778c30bbe696fa6f31920464f71919a.jpg

       ou encore :     

ou pire...

f1ee16420c54306e38c3c727fc2490bc.jpg
7bd73e70c80dfc65ba5f2cda95ce340f.jpg             Cormon, Luzarches, dites bien merci dech'paradis où vous êtes,  à Gillou 1er qui condamne ch'és amiénois à chl' enfer éternel...                         

Et comme disoait ch'grand poète picard, ch' tiot Doer -Edouard David-, "Eun 'avoer tant foué pour en'n'arrivouer lo !"

3eeb37a41aa7d4fb015af17e572fd3b5.jpg

10:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : Amiens, humour, Picardie, photographie | |  Facebook

03/02/2008

La théorie du vide revue et corrigée au pays de la sarkophagie

Tout habitué à côtoyer des moins que rien, le Premier Fion de Matignon a perdu tous ses repères et a confié aux baveux sur toutes les ondes qui passent que « Les caisses de l’Etat sont plus vides que vides », ce qui nous rappelle certaines pubs de Génie sans bouillir des années 70… Notre 1er Fion ne sait donc plus où il en est du vide, car à force de pomper l’air  et le fric de ses compatriotes, les vases sont tous communicants, surtout avec le dogme de l’Ouverture, on fait entrer le trop plein des « attali-âneries » dans le vide cérébrale des sarkophages,  les puits sont tous sans fonds, -ne serait-ce qu’à la Soc géné, où la fuite de 7 milliards n’entame pas pour autant le capital - , bref il est  temps de rappeler les Shadoks qui, eux au moins, pompent, pompent, pompent encore et trouvent toujours quelque chose à pomper…

Quant à notre Gillou  1er, toujours en retard dans son pompage, il pratique lui aussi  l’ouverture pour sa campagne en invitant sur ses terres, Jack l’Eventreur  d’esturgeons, comme si chés amiénois revindiquoaient de l’ caviar dins leur gamelle !

11:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : Humour, Amiens, politique, Picardie | |  Facebook

16/01/2008

Professeur Shadoko: le retour! par Thérèse Capet de la Manivelle

Réanimé par l’excitation électoraliste, notre petit Seigneur se met à rêver tout hautetfort de faire un petit Paris de son territoire ; pour ce faire il va s’appuyer « sur la lumière des cerveaux » (sic) et bien sûr pour l’énergie, il compte sur son expert confirmé en pédalage, Fred T. propulsé « professeur es vélam » à l’instar  de notre bon vieux philosophe Shadoko ! Les deux axes majeurs de la Robinesquerie métropolitaine seront le pompage et le pédalage! Amiénoises, amiénois, souriez, à défaut du tram vous aurez le vélam, et   l’hiver prochain vous serez " illuminés " sans frais:  plus vous pédalerez, plus les lumières cérébrales de l’équipe municipale vous donneront l’ESPERANCE (cf. les prières du chanoine de Saint- Jean de Latran) ; aussi dès maintenant faites des maximes shadokales votre bréviaire; commençons par la maxime préférée de Gillou 1er : « plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ! », mais aussi : "en mars 2008, remettons Gillou 1er sur son trône percé, plus nous aurons mal, plus cela nous fera du bien…  "                                   

        

ae93f12703823e7a35ba5a5110bd30a2.jpg

Si vous voulez savoir où vous mènent les robinesqueries, cliquez sur le site suivant:

http://leocat.free.fr/shadok/generalites/devise.php?Devis...

Voici à quoi ressemblera Amiens après le règne de Gillou 1er:

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : Humour, Amiens, politique, Picardie | |  Facebook