Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2017

Il était une fois un petit fakir... par Thérèse Capet des clous en or.

Il était une fois un petit fakir qui en avait marre de dégueuler sur tout ce qui bouge en restant sur les clous. N'étant pas à la hauteur d'un grand canard déchaîné, il végétait, forcément. Sa feuille de chou se vend comme un préservatif à la sortie de la messe.. et encore...

Il eût alors une idée géniale qui pourrait rapporter gros : tourner un film ! Bingo, c'est le gros lot ! Merci saint patron des fakirs... Césarisé le petit !

Comme il n'espérait pas plaire aux vilains capitalistes de l'industrie cinématographique, le petit fakir avait assuré ses arrières et délaissé sa planche cloutée pour prétendre au moelleux d'un fauteuil de la Chambre, surfant sur les cadavres du PCF. Et voilà comment un charognard est césarisé !

L'affaire est tentante : payé 7000 euros seulement pour faire chier (sic), le petit fakir aurait eu tort de ne pas saisir l'opportunité...

13:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : politique, humour | |  Facebook