Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2012

Parfums d'hiver par Thérèse Capet de la bouse et du crottin

 

Ah, Gillou 2, tu n'as vraiment rien à envier à Gillou 1er ! Tu es son Cop(i)é Collé avec une tête de Fion en sus ! Tu avoueras qu'appeler l'ex Marché de Noël "Parfums d'hiver" alors que t'as supprimé un ramassage de poubelles dans ta belle ville d'Amiens... pour faire des économies de personnels, et que pendant les fêtes, cette belle ville aura les relents de reliefs de dinde farcie et d'huîtres en voie de décomposition, c'est digne d'un enfoiré au sens propre... si on peut dire !

Dois-je te faire un petit rappel sémantique ? Associer le mot"marché" à celui de "Noël" était une hérésie car celui dont on célèbre la naissance le jour de Noël n'est-il pas le même qui a piqué une colère contre les marchands du temple ? Donc t'as raté ton coup car les catho de souche ne devraient pas se vexer à cause de ton déculottage démago... Mais je te fais une petite suggestion avant les prochaines élections, très proches, afin de te faire pardonner par ton évéché préféré : pourquoi ne pas appeler le futur tramway amiénois "Notre-Dame des Landes"?

Note aussi que tu serais très bien dans le rôle de l'âne de la crèche, car "qui veut faire l'ange, fais la bête"!

13:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook

08/11/2012

Festival de l'oiseau

 

Le coq gallois déplumé a chanté sur son tas de papiers et les oiseaux de par(ad)isot se sont mis à glousser d'aise ! Vous vous étonnez car "normalement"les pigeons roucoulent, mais ne vous y trompez point, ces oiseaux-là sont de vrais rapaces déguisés en faux pigeons, et non contents de bouffer du fromage de Hollande, il leur faut la fromagerie et les dividendes de la crémière en sus! Qui sont les vrais pigeons alors ? A votre avis ? Chez nous, les picards, nous n'avons pas que des poules mouillées, du haut des héronnières, nos ornithologues chevronnés débusqueront ces drôles d'oiseaux immangeables car même rôtis à point, leur odeur de charogne persiste... La perruche du Medef n'a qu'à bien se tenir!

Outre Atlantique, les faucons vaincus par l'ouragan s'abattent sur Wall Street, et Barak n'est plus la colombe de l'espoir... Alors, peaux rouges de tous les pays, préparez vos frondes et partez à la chasse, la chasse aux vautours!

 

Thérèse Capet des buzz (prononcez buses)

11:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook