Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2011

Tchao pantins ! Par Ara-Qui-Rit

 

Il y a mille et une manières de se faire Hara Kiri, et les cocos en rouge d'apparat chique en sont les experts ... achevés ! Chez les bêtes de somme, par exemple, le minime se trucide en adoptant la position démissionnaire, plus fréquemment on s'entretue entre grognons de mauvaise foi et bien sûr, pendant ce temps le peuple picard est totalement oublié, laissé entre les mains malveillantes des sarkophages... de tous poils! Plus généralement et en dernier ressort, le coco moyen s'en remet à la voix de son maître, à l'instar des moutons de Panurge, il plonge dans la sauce béchamelenchone et s'y noie définitivement ! Ils ont enfin trouvé le digne successeur de Jojo le popu, le bouledogue qui ne sait qu'aboyer dans tous les micros qui passent, et qui leur permet de ronfloter dans leur coin. Alors, tchao pantins, les peaux rouges vous laissent entre bureaucrates et la révolution se fera sans vous!

Scoop de dernière heure: Notre minime fait ses valises! Pour Cuba ? Ce serait une villégiature à sa taille; eh bien non! Il souhaite prendre de la hauteur et s'exile dans les Landes: monté sur échasses, il dominera enfin la situation de ses cam(s) en rade ...

14:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook

08/06/2011

Le Ferry botte en touche par Thérèse Capet du cornichon démasqué

 

Le philosophe fictif n'apprécie guère le légume vert, aussi le concombre souhaitant mener tranquillement sa petite vie de cucurbitacé juteux se trouve contraint au déguisement... Le fictif furtif est donc très occupé malgré les apparences car , en sarkoland, les concombres travestis, courges engrossées, gros cornichons ou citrouilles mal dégrossies sont légions, et la délation n'est pas aisée pour le philosophe ne sortant jamais sans son missel et son portefeuille ministériel en croco élimé ! Il ne sait plus où donner du goupillon !

Qu'est-ce qui ressemble plus à un concombre qu'un autre concombre ? Question irrésolue pour le moraliste du genou et le juge lui a répondu vertement: c'est celui qui le dit qui y est! Et si le juge avait su que ce Luc n'est pas un saint, et qu'en plus il se permet de faire l'école buissonnière, il l'aurait condamné au bonnet d'âne pour délation de ses petits camarades, à la relecture de tous ses classiques, en particulier Le discours de la méthode de notre grand Descartes qui apprend que le doute est fondateur de toute pensée qui se respecte! Alors va à l'école et ferme-la!

17:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, philosophie | |  Facebook