Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

Tout cho pour cho ! Par Thérèse Capet de l'cantonade

 

Ch'Lafleur, Sindrine, Tiot Blaise, même papa Tchutchu, malgré sn'ache, Ch'Dur pis ch'Mo, tous che pauv' lazards del'Somme, y s'étouaient rassimblés ed'vint l'banque d'Albert por voier ch'footeux révolutionnaire et pis li d'minder ed'partacher s'noseille in liquide... Rin de rin !! Silence radio après tint de boucan! Des menaches, des menaches, rin qu'des menaches pour final'mint baisser La garde ! Ch'é cho l'révoluchion ? Retour al' cach' départ !

Après des distributions d'invloppes in veux-tu in voilo, ch'ès pauv' lazards i s'y ont cru, mais ichi cha n'est point l'fief ed'Dassault ou del'Bête en court...

Morale dech l'affoaire: on ne peut plus compter sur tous les baveux, la parole n'est pas d'argent, et la révolution ne se fera qu'avec ceux qui n'ont plus rien à perdre!

09:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, picardie | |  Facebook

Commentaires

Cha vo ti ?
Je suis le créateur de Ch'Dur et pic h'Mo. J'avoue que je n'avais pas pensé à cette situation, qui ne m'aurait pas déplu, aux côtés de Lafleur, de Tchot Blaise, et même de Papa Tchutchu qui, pour être un propriétaire-loueur , n'en est pas moins un homme arrangeant, gramint loin d'chés mérchands d'somé d'achteure !
Au plaisi d'vo rtouvoér,
O povez vo sérvir éd mes gins si, conme ichi, i n'sont point à leu désavantage !
Amiteusmint,
Jacques Dulphy

Écrit par : Jacques Dulphy | 30/12/2010

Les commentaires sont fermés.