Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2010

HEUREUX, LE GRINCHEUX ! Par Thérèse Capet de la matraque

 

Ah, comme il en a rêvé, Minime, notre grincheux départemental ! Enfin, après moult colères et beaucoup d'espoir, il les a rencontrés, les CRS, et comment ! Coups de nerf de boeuf, coups de pied... Jeté à terre, avec les jeunes de la queue de manif, comme en 68 ! Il est la preuve encore vivante qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves... Il avait la rancoeur tenace notre Minime d'avoir été trop obéissant à "la ligne" en 68 et en tant que révolutionnaire, n'avoir aucun souvenir de la chienlit de mai 68 à l'instar de tout "gaucho" qui se respecte, lui était devenu insupportable: alors, merci qui ? Merci Sarko !

12:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique, picardie | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.