Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2010

Nuit du 4 août agitée au Cap Nègre

 

Le carrosse du couple sarkolandais à peine arrivé, une horde de baveux toute longueur d'ondes se précipita sur eux, toutes écoutilles en alerte!

  • " Monsieur le Président, pourquoi le Cap Nègre et pas la résidence d'été des présidents de la République?

    Après quelques frénétiques haussements d'épaule, signe qu'une enveloppe est restée collée derrière la cravate: - Pauv'con n'oublie pas à qui qu' tu causes! Je suis l'empereur de toutes les sarkolands, et j'suis en train d'annexer les helvètes! Alors qu'est-ce que j'en ai à foutre de ta République !

  • Bien Monseigneur, mais pourquoi le cap Nègre ?

  • Faut pas être juste sorti de mat'sup (maternelle supérieure) comme moi pour comprendre que c'est pour faire fermer la gueule d' ceux qui m' traitent d'raciste !!!

  • Comment Son Altesse sérénissime compte-t-elle occuper ses vacances?

  • J'me remets aux études pour faire plaisir à ma Carlitta qui veut jouer à la maîtresse d'école; cette nuit, elle m'fait réviser la Révolution française parce que Marie-Antoinette m'inspire ma politique; tiens, pour plaire aux paysans, elle a joué à la fermière, ben, moi, pour plaire aux gens du voyage, j'ai mis mes troupes "popu" en caravane!

  • Mais Monseigneur, ce n'est pas dangereux d'imiter Marie-Antoinette?

  • ...Friction de périnée...

  • Monseigneur, vous savez comment ça s'est terminé pour elle?

  • Casse-toi, pauv'con !!!

     

12:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook

03/08/2010

Est-ce que j'ai une tête d'escroc? Par Thérèse Capet de la caravane des jeunes"popu"

 

En sarkoland, il est plus "classe" de voler le fisc, c'est-à-dire nous autres pauvres contribuables, que de se contenter de voler une poule par-ci, par-là, au gré du vent... Tout est question de faciès ! En effet, lorsqu'un certain sarkophage de haut rang fut pris la main près de l'enveloppe chez la bonne dame de Neuilly et que "les maîtres es ragots " l'ont interrogé sur l'Affaire, il répondit par cette question: "est-ce que j'ai une tête d'escroc?" Sachant qu'en sarkolangue, escroc signifie voleur de basse cour, ce dignitaire de la sarkophagie était sûr de la réponse!

Pourtant, l'enquête se poursuivant pour occuper le sarkophage en goguette, La "Bête en cour" dut elle aussi répondre à quelques petites questions sur ses relations avec son amateur d'enveloppe préféré; et quand on lui a demandé si elle avait déjà rencontré E.W., la réponse fut éloquente: "Peut-être, mais sa tête ne m'a pas marquée..." E.W. aurait donc une tête "à rien"?

A sa place et à l'instar du Johnny de la sarkoland, je me dirais " mais qu'est-ce qu'elle a ma gueule?" et je me ferais opérer par "Delajoue" qui sait vous refaire une gueule en 2, 3 coups de cuillère à pot! Quoi...que, c'est peut-être bien une astuce pour tromper le fisc, les juges, et tutti nantis ! E.W. s'embarquerait donc incognito dans la caravane des "jeunes popu", puis voyage, voyage, rejoindrait son con-prince vers les paradis non artificiels et qui rapportent gros!

Moralité: les caravanes se suivent, mais elles ne mènent pas toutes aux roms!

14:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook