Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2010

Le feuilleton de l'été par Thérèse Capet de l'enveloppe empoisonnée

 

Sarko 1er est bon prince, il fait tout pour égayer les derniers congés payés de ses sujets; c'est pourquoi il alimente lui-même les rebondissements de ses basses oeuvres référencées BWS dont le n°1 s'intitule: "La bonne dame de Neuilly et ses petits suisses".

Les héros de cette saga: la mare aux diables dont les doigts sont tellement crochus qu'ils ne lâchent aucune enveloppe, la petite fadette qui n'est pas celle qu'on croit, François le champion, maître surnageur faisant son grain du pire purin...

L'héroïne, elle, et comme disait Pascal "qui veut faire l'ange fait la bête" ... ou plutôt la bette (légume fade mais riche en fibres) ... en cours! Le grand argentier aurait dû se méfier, quand un riche fait un don c'est qu'il y gagne... Or, revoyons un peu les comptes: pour la campagne de Naboléon la bonne dame de Neuilly a contribué pour le moins à hauteur de 350 000 euros; pour la peine, le dit Naboléon lui avait promis un bon bouclier fiscal, et pour le coup il a su tenir sa promesse le bougre! Le fisc a remboursé 30 millions d'euros à cette brave Liliane, parce qu'elle le vaut bien, d'où un petit bénéfice de 29 millions 650 000 euros! Je propose un épisode supplémentaire à ce feuilleton estival: "C'est Liliane qui a creusé le trou de la sécu, offrons-lui une pelle à tartes ! "

Si Naboléon a trouvé une île des Seychelles pour refuge, il ne pourra plus grimper bien haut et il ne tient qu'aux sarkolandais de l'y expédier avant 2012...

13:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour, politique | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.