Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2010

Ravages de la sarkolite

 

En sarkoland l'esprit d'ouverture est efficace ! Jeunes philosophes d'un jour, celui du bac sans apéro, je vous précise qu'"ouverture" en sarkolangue signifie "contamination de la sarkolite": par exemple, l'empereur Claude régnant sur la Pique Hardie, en a fait une "Gaie-verte land" à l'instar de son maître à bêtifier. Je conseille à ce nouveau disciple de suivre l'exemple d'un ministre sarkophage, C.B., - eh oui, tout le monde n'a pas la chance d'avoir des initiales de carte bancaire-, et de faire fructifier les affaires de nos amis cubains au lieu de dépenser les impôts des piques hards en futilités, telles les logements sociaux, le S.A.M.U., ou encore une maison de la culture pour des "gais-verts landais" incultes de toute façon ! A l'issue de cette épidémie, je crains que les peaux rouges n'en aient plus que le nez, qu'à défaut d'opéra ils ne se réfugient dans l'apéro, car le buveur boit pour oublier qu'il boit, n'est-ce pas ?

Thérèse Capet du verre solitaire

13:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : humour | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.